in , ,

Test du Surface Pro 7 de Microsoft

L’un des meilleurs 2-en-1 du marché revient avec une version légèrement améliorée

Dernière mise à jour le 26 juin 2020 par PlanetePC

AVANTAGES

  • Nouveau processeur Intel « Ice Lake » très réactif.
  • Très bonne autonomie.
  • Affichage net.
  • Support très bien pensé.
  • Inclut enfin un port USB-C.

INCONVÉNIENTS

  • Le clavier est encore vendu séparément.
  • Seulement deux ports et toujours pas de prise en charge de Thunderbolt 3.

Disponibilité au meilleur prix : Amazon, FNAC

À partir du moment où il a été dévoilé, il était clair que le Surface Pro 7 de Microsoft (prix de départ 779€) n’était pas l’entrée révolutionnaire dans la gamme Surface Pro que certains espéraient. Le Surface Pro X nous donne un aperçu de l’avenir de l’appareil, tandis que le Surface Pro 7 n’est encore qu’un nouveau perfectionnement du 2-en-1 phare de la marque. Mais parfois, la stabilité est ce qu’il y a de mieux.

La version de cette année, intègre enfin un port USB Type-C et invite à la fête la nouvelle famille de processeurs d’Intel. Sinon, le design reste identique et même s’il commence à faire son âge, à côté de son nouvel homologue tape à l’œil, le Surface Pro 7 est difficile à prendre en défaut. Le Dell XPS 13 2-en-1 est notre ordinateur convertible préféré, mais le Surface Pro 7 est ce qui se fait de mieux en matière de tablette détachable Windows. La prochaine fois, nous espérons qu’il ressemblera un peu plus au Pro X, qui offre un design remarquable, mais n’est pas encore à la hauteur en termes de fonctionnalités.

Pour l’essentiel, il reste le même

Après des années d’ajustements et de petites modifications sur les premiers modèles, le design du Surface Pro est resté plus ou moins inchangé au cours des quatre dernières itérations. Vous pourriez poser le nouveau Surface Pro 7 à côté de ses versions précédentes et, mis à part les variations de couleurs, il est impossible de les différencier d’un seul coup d’œil. La présence du port USB-C est la seule chose qui trahit le Pro 7, sinon, ils sont indiscernables.

Microsoft Surface Pro 7 – PC Hybride...
  • Écran exceptionnel PixelSense de 12.3’’
  • Performances plus rapides et graphisme amélioré grâce aux...
  • Autonomie de batterie pour toute la journée; un design...
  • Ports USB-A ainsi qu’un nouveau port USB-C remplaçant le mini...
  • Une nouvelle expérience audio avec les micros studio et...

C’est plutôt une bonne chose. Car la construction en alliage de magnésium donne un sentiment de grande qualité et l’appareil est relativement compact et fin. Il mesure 292 x 201 x 8,5 mm and et pèse 780g – c’est un appareil ultra-portable et qui peut se glisser partout. En comparaison, le XPS 13 2-en-1, mesure 296 x 207 x 13 mm pour 1,3kg et se présente avant tout comme un ordinateur portable classique. À lui seul, le look industriel couleur platine du Pro 7 a plutôt bien vieilli, même si personnellement je suis particulièrement fan de la version noire de l’année dernière. Les bordures de l’écran sont tout de même assez épaisses et c’est de plus en plus visible, à mesure que tous les portables ultra fins concurrents qui sortent, les réduisent de plus en plus.

Le Surface Pro 7 n’est pas moins beau qu’avant, mais le problème réside dans le contexte et c’est un problème, du moins en partie, créé par Microsoft lui-même. Avec le lancement du Surface Pro X en même temps que celui de son camarade numéroté, le design novateur du premier, donne en comparaison un air un peu vieillot à celui du Surface Pro 7. Le Pro X offre un design aux bords arrondis ultrafins, tout à fait le genre de look que vous êtes en mesure d’attendre d’un appareil Surface Pro haut-de-gamme en 2020. Quand les deux sont côte à côte, le Pro X est sans conteste celui qui dispose du design le plus moderne. C’est un appareil magnifique qui provoque à nouveau ce sentiment de désir qui s’était peu à peu estompé dans la ligne principale.

Bien sûr, il ne s’agit pas seulement d’appliquer ce design au Surface Pro, ou Microsoft l’aurait déjà fait. Le Pro X est un appareil basé sur un processeur ARM, alors que le Pro 7 utilise une puce de chez Intel et ce dernier ressemble plus à un véritable PC Windows, doté de toutes les fonctionnalités classiques. Pour fonctionner, les composant du Pro X ont besoin de moins d’espace et offrent une plus grande marge de manœuvre en matière de refroidissement, ce qui permet une conception ultra fine. Si vous êtes à la recherche de quelque chose qui se rapproche le plus possible de la tablette, alors le Pro X est une très bonne option, mais il lui manque tout de même les fonctionnalités étendues retrouvées sur un PC Windows traditionnel. Avec un Surface Pro 7, vous n’aurez pas à vous inquiéter de savoir si tel ou tel programme pourra ou non fonctionner sur votre machine. Sont-ils compilés pour un processeur ARM ? Sont-ils en 64-bit ou 32-bit ? Rien de tout cela.

Microsoft Surface Pro 7 – PC Hybride...
  • Écran exceptionnel PixelSense de 12.3’’
  • Performances plus rapides et graphisme amélioré grâce aux...
  • Autonomie de batterie pour toute la journée; un design...
  • Ports USB-A ainsi qu’un nouveau port USB-C remplaçant le mini...
  • Une nouvelle expérience audio avec les micros studio et...

Un jour – peut-être dans quelques années – Microsoft sera en mesure de proposer un appareil Surface numéroté qui ressemblera au Pro X, mais qui embarquera un processeur Intel, ou au moins, qui offrira la large compatibilité logicielle à laquelle les utilisateurs du Surface Pro sont habitués. De son côté, le Pro X, ne semble pas encore prêt pour la gloire et entre les deux, nous vous recommandons d’opter pour le Pro 7. Pour plus de détails, vous pouvez aller lire notre critique du Pro X.

Alors, à propos de ce clavier…

Pour ce qui est de l’utilisation du Surface Pro en tant qu’ordinateur portable ou en tant que tablette, les mêmes avantages et inconvénients demeurent, étant donné que son design n’a pas évolué. Je ne vais pas supposer que tout le monde connaît comme moi la gamme des Surface donc, voici un petit récapitulatif.

Le support arrière intégré, qui a été beaucoup copié depuis son lancement, est identique à celui des modèles précédents. Une charnière totalement ajustable vous permet d’incliner l’écran à votre guise sur 165°, y compris presque à plat, ce qui se révèle très pratique quand vous utilisez le stylet pour faire des croquis ou prendre des notes. Les modèle Surface originaux disposaient d’une charnière avec un nombre limité de points de réglage, ce système « libre » est donc largement préférable.

Le système de charnière de la Surface Pro 7.

Le pied, à l’arrière, ne fait que la moitié du travail pour transformer le Pro 7 en véritable ordinateur portable. C’est le Surface Type Cover – le clavier détachable, également beaucoup imité au fil des ans – qui permet à la magie d’opérer. Comme sur tous les autres modèles, le clavier s’attache facilement de manière magnétique au bas du Surface Pro, faisant de cette transformation, un véritable jeu d’enfant.

De plus et de manière inchangée, le clavier Type Cover est toujours vendu séparément. Je ne sais pas si c’est vraiment la peine d’insister encore sur ce point, car Microsoft ne semble pas décidé à l’inclure dans le prix de la tablette, mais j’aurais pourtant aimé qu’ils le fassent. Le Surface Pro est déjà un appareil assez cher, alors devoir lui ajouter le prix d’un autre périphérique coûteux pour pouvoir l’utiliser correctement, rends l’addition assez salée. Le clavier Signature Type Cover plus raffiné, vous coûtera 179€, mais le modèle de base est à 119€.

Le clavier fait partie intégrante de l’expérience – Microsoft présente ou montre rarement l’un sans l’autre et c’est ce clavier qui complète ce concept 2-en-1. Sans lui, le Surface Pro, n’est ni plus ni moins qu’une belle et chère tablette. C’est également un très bon clavier dans son genre. En dépit de sa grande finesse, le clavier Type Cover offre une expérience de frappe étonnamment confortable avec une bonne course de touche. Il dispose également d’un rétroéclairage réglable sur différents niveaux de luminosité. Le clavier est peu fragile si vous appuyez très fort, surtout si vous l’utilisez posé ailleurs que sur un bureau (on vous en dit plus à ce sujet dans un moment), mais tout de même il reste très pratique et c’est l’un des meilleurs parmi les claviers détachables sur le marché.

Microsoft Surface Pro 7 – PC Hybride...
  • Écran exceptionnel PixelSense de 12.3’’
  • Performances plus rapides et graphisme amélioré grâce aux...
  • Autonomie de batterie pour toute la journée; un design...
  • Ports USB-A ainsi qu’un nouveau port USB-C remplaçant le mini...
  • Une nouvelle expérience audio avec les micros studio et...

Vous pouvez également le surélever légèrement pour un meilleur confort de frappe en repliant le haut du clavier contre l’écran, où des aimants supplémentaires le maintiendront bien en place. Cette innovation a été introduite dans la gamme Surface il y a quelques itérations, un petit ajout qui fait une différence notable en termes d’ergonomie. Le pavé tactile est lui aussi excellent et suit les mouvements avec fluidité. J’apprécie sincèrement taper sur ce clavier, du moins sur une surface dure et même si son prix peut paraître un peu trop élevé. Le prix des deux combinés est toujours inférieur à celui de nombreux ordinateurs portables classiques, donc on ne peut pas vraiment se plaindre.

Utiliser le clavier posé sur vos genoux se révèle un peu périlleux. Bien qu’il soit possible de transformer cet appareil en ordinateur portable à clapet, la nature flexible du clavier et la largeur du Pro 7 font qu’il est assez fatiguant de l’utiliser posé sur vos genoux pendant de longues périodes. Cette impossibilité partielle à être utilisé comme un portable classique a longtemps été un problème pour certain. Problème suffisamment important pour leur faire préférer un ordinateur portable classique au Surface Pro. Vu qu’il n’est pas très large et que le pied est beaucoup moins stable sur vos jambes que la base plate et rigide d’un ordinateur portable classique, vous devrez maintenir vos jambes serrées l’une contre l’autre et immobiles pendant l’utilisation. C’est ce genre de détails qui vous font réaliser que vous n’utilisez pas un ordinateur portable normal, il est beaucoup plus confortable de l’utiliser posé sur un bureau ou sur une tale. Utiliser le Surface Pro reste tout de même très agréable, même si vous opteriez probablement pour un clavier d’ordinateur portable, si vous aviez le choix.

Ports & Configuration : Enfin de l’USB-C

Les ports sont un autre détail qui vous rappelle que vous n’êtes pas en possession d’un portable classique, tout simplement car il n’y en a pas beaucoup. Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’ajout d’un port USB-C a constitué une grande amélioration. Ce port est positionné sur le côté droit, juste au-dessus du seul autre port, un USB 3.1 Type-A.

Je trouvais que le Port USB-C manquait réellement à cet appareil depuis au moins les deux itérations précédentes, c’est une bonne chose qu’il ait enfin été ajouté. Il ne prend pas en charge Thunderbolt 3 cependant, les utilisateurs ayant besoin de transférer régulièrement de grandes quantités de fichiers devront se contenter des vitesses USB standards. Le fait qu’il n’y ait que deux ports peut être un problème pour les utilisateurs dépendants de périphériques, mais l’utilisation d’une souris Bluetooth libérera un port qui pourra être utilisé pour y brancher un disque dur ou autre chose.

L’USB-C fait enfin son apparition sur la Surface Pro 7.

Pour finir, nous allons faire un tour des différentes options de configuration proposées par Microsoft. Le modèle à 1599,99€ est équipé d’un processeur Intel Core i5-1035G4, de 8Go de RAM, d’un SSD de 256Go et du clavier Signature Type Cover. Les configurations suivantes se contentent généralement de proposer des variations des mêmes composants en plus ou moins puissant. Le modèle de départ à 779€ (sans le clavier) est équipé d’un processeur Intel Core i3, de 4Go de RAM et d’un SSD de 128Go. Ensuite, les composants sont de plus en plus performants et le modèle au sommet de la gamme est équipé d’un processeur Core i7, de 16Go de mémoire et d’un SSD d’1To. Entre les deux, vous aurez diverses combinaisons avec les processeurs Core i5 et Core i7, 8Go ou 16Go de mémoire et 256Go ou 512Go de stockage. Le Pro 7 est également disponible en noir, mais seulement trois des principaux fournisseurs le proposent en option.

Microsoft Surface Pro 7 – PC Hybride...
  • Écran exceptionnel PixelSense de 12.3’’
  • Performances plus rapides et graphisme amélioré grâce aux...
  • Autonomie de batterie pour toute la journée; un design...
  • Ports USB-A ainsi qu’un nouveau port USB-C remplaçant le mini...
  • Une nouvelle expérience audio avec les micros studio et...

Pour conclure

Le Surface Pro 7 est une nouvelle itération de qualité de la tablette Windows 2-en-1 haut de gamme de Microsoft. Elle intègre cette fois de nombreuses améliorations comme un port USB-C et la famille performante des processeurs Ice Lake.

L'auteur : PlanetePC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les meilleurs logiciels de nettoyage PC pour 2020

Les meilleures applications de productivité pour 2020