Clubhouse : déjà la fin pour ce réseau social audio?

Dernière mise à jour:

Nous vous l’avions présentée le mois dernier dans cet article : Clubhouse est une application qui sort de l’ordinaire. Sans photos, sans vidéo et sans messages, Clubhouse propose à ses utilisateurs et utilisatrices un réseau social se basant sur l’audio uniquement. Cependant, il semble que l’engouement autour de ce projet ne soit plus. 

Clubhouse : c’est quoi déjà ?

Clubhouse est une application se basant sur l’audio uniquement, permettant ainsi de créer des discussions autour de sujets bien précis. Les fondateurs de Clubhouse,  Paul Davison et Rohan Seth’in, qui ont lancé l’application en mars 2020, s’étaient exprimés sur ce projet :

« Notre objectif était de créer une expérience sociale plus humaine, où au lieu de poster, vous pouviez vous réunir avec d’autres personnes et parler. Notre étoile du nord était de créer quelque chose où vous pourriez fermer l’application à la fin de la session en vous sentant mieux que lorsque vous l’avez ouverte, parce que vous aviez des amitiés approfondies, rencontré de nouvelles personnes et appris. » 

Concernant le fonctionnement de l’application, ne téléchargeait pas Clubhouse qui voulait ! En effet, Clubhouse était original dans tous les sens du terme : si vous souhaitiez accéder à ce réseau social, vous deviez être patient.e et espérer qu’un de vos contacts vous y invite. Chaque membre disposait alors de 2 invitations à envoyer aux personnes de son choix, qui pouvaient à leurs tours en inviter deux autres, et ainsi de suite. Cependant, depuis le 22 juillet dernier, Clubhouse a décidé de mettre un terme à ce système d’invitation. 

 » Le système par invitation a été une partie importante de notre histoire au début. […] Nous avons pu développer Clubhouse de manière mesurée. […] Mais nous avons toujours voulu que Clubhouse soit ouvert” à déclaré l’entreprise.

Bonne nouvelle donc pour toutes celles et ceux qui trépignaient d’impatience de pouvoir se servir de Clubhouse.

Comment ça marche ?

Le fonctionnement de l’application est très simple. Une fois dessus, vous devez créer votre profil. Il vous est demandé d’indiquer votre vrai prénom et nom de famille, une bio, ainsi que d’insérer une photo de profil. Aucun pseudo ne sera possible, cette fonctionnalité est uniquement réservée aux célébrités. Car oui, il est commun de participer à des discussions avec des personnalités publiques telles que Mark Zuckerberg, Elon Musk, etc…

Vous avez la possibilité de rejoindre des conversations audio à travers les “rooms”, qui ont chacune un sujet de conversation spécifique. 

Attention : une fois que vous avez rejoint une conversation, tout le monde peut vous entendre ! Pensez donc à bien couper votre micro. Si vous souhaitez participer au débat qui prend place, cliquez sur l’icône en forme de main pour notifier les autres participant.e.s que vous souhaitez intervenir et prendre la parole. Les modérateurs.trices de la salle décideront par la suite de vous faire intervenir ou non.

Vous pouvez vous aussi devenir modérateur.trice d’une salle, en en créant une ou bien en étant ou bien en étant désigné.e comme tel.le par un.e modérateur.trice.

Une application en déclin ?

Si la croissance de cette application fait partie des plus rapides de tous les temps, Clubhouse semble aujourd’hui ne susciter que très peu d’intérêt.. Et pour cause : les chiffres de téléchargement sont passés de 9 millions en février à seulement 950 000 en avril. 

Les personnes encore actives sur l’application se plaignent de voir leurs “rooms” vides, ou avec 20 personnes tout au plus. Il semblerait que les sujets abordés dans les rooms soient assez répétitifs, mais également controversés. En effet, l’application a été accusée de tolérer les propos antisémites lors des discussions audio. Une utilisatrice Twitter avait mis en avant une room qui tenait des propos antisémites. 

Tweet de @Elikohn3

« Près de 200 personnes parlent de la façon dont les Juifs contrôlent la réserve fédérale, les juifs étaient derrière la traite transatlantique des esclaves, les minorités sont des pions pour les juifs afin de détruire les blancs. Je ne peux pas croire la quantité d’antisémitisme omg. »

Suite à ce tweet, Clubhouse avait réagi à cette polémique en répondant au tweet :

Tweet réponse de Clubhouse

« Nous avons fermé un certain nombre de forums jugés en infraction et, le cas échéant, prononcé des suspensions et exclu des utilisateurs pour une durée indéterminée. Toutes les formes de racisme, d’antisémitisme, de discours de haine et d’abus sont interdites sur Clubhouse et constituent une violation directe des règles de la communauté. »

Cependant, les internautes pointent du doigt aujourd’hui encore les mesures trop faibles prises par l’entreprise, concernant les groupes de débat racistes, misogynes, etc…

À cela s’ajoute la plainte déposée au CNIL concernant la protection des données personnelles des utilisateurs et des utilisatrices. Clubhouse aurait conservé ces données afin de les vendre à des tiers.

On peut se demander si l’engouement pour cette application n’était pas surtout dû au fait que de grands noms (Elon Musk, Zuckerberg) ont été mis en avant. Reste à savoir si ces personnalités se rendent encore régulièrement sur Clubhouse.

Les alternatives à Clubhouse

Si ce principe basé sur l’audio vous intéresse, sachez que Clubhouse n’est pas la seule application sur le marché.

  •  Twitter Spaces

Twitter propose désormais une fonctionnalité basée sur l’audio : Twitter spaces. Le principe est le même que pour Clubhouse, des salles de chat audio vous permettront d’avoir des discussions avec d’autres personnes. Une fois une discussion terminée, elle ne sera plus disponible sur Twitter ni nulle part. Cependant, il faut avoir un minimum de 600 abonné.e.s pour pouvoir utiliser cette fonctionnalité. Cette fonctionnalité a été lancée en mai dernier, reste donc à voir si elle saura convaincre son public.

  • Anchor

C’est une application de podcast proposée par Spotify. Chacun.e a la possibilité de créer son propre podcast, et sera rémunéré.e à chaque écoute. Les podcasts ne seront pas en direct, mais il y a la possibilité de laisser un message audio qui pourra par la suite être intégré au podcast. Cette application est la plus populaire de ces alternatives en termes de téléchargements.

  • Cappuccino

Ce réseau permet de créer des groupes de discussion autour d’un sujet, où chacun.e peut envoyer des vocaux en tout genre. À la fin de la journée, Cappuccino rassemble l’ensemble des vocaux de la conversation pour en faire un petit podcast. En voilà un principe original ! Cependant, cette application reste encore assez timide en termes de téléchargements.

  • Spoon

Le principe est un peu le même que celui de Clubhouse. Vous pouvez rejoindre des débats d’autres personnes sur l’application, mais également écouter des podcasts, le la musique, etc… Petit plus, vous avez la possibilité de lancer des sondages lors de vos lives audio, permettant ainsi aux autres internautes de participer. Cette application rejoint Anchor en termes de popularité !

Plus d'articles
Les meilleurs sièges gamer : nos tests